Serendipity

Le don magique de faire par hasard des découvertes heureuses

Bali : Padang-Padang Surf Camp 9 janvier, 2008

Je sais… J’avais promis ici même de vous narrer mes aventures balinaises en live et finalement mes ambitions ont été réduites à néant pour cause d’absence d’ordi portable (qui ne pèse pas 7kg) et d’internet café (avec haut débit) à proximité. On va donc faire un petit saut dans le temps. Je vous épargne mes 9 heures d’errance dans le terminal 2 de l’aéroport de Changi à Singapour. Si vous êtes là-bas en transit, n’hésitez pas à me demander des infos. Vu le temps que j’y ai passé, je pourrais écrire un guide Lonely Planet en entier sur le terminal 2 : où prendre une douche (trop bien après 13 heures de vol), les meilleurs muffins, chicken rice, etc. Avant de me lancer je précise que mon séjour était à but sportif (3 semaines de surf) donc très peu de visites culturelles. Mais sincèrement la meilleure partie de ce voyage, c’était de partager des moments de complicité avec nos surf guides balinais ainsi que les guests du surf camp venant des 4 coins du monde.

Donc 35° à l’arrivée à l’aéroport de Denpasar, contre 10° à mon départ de Paris. Je laisse tomber ma polaire, pour la renfiler dans la voiture à cause de clim qui fait chuter la température à 20°, brrrr ! Le transfert aéroport est assuré par le surf camp. Il faut environ 40 minutes pour se rendre au surf camp de Padang-Padang depuis l’aéroport de Denpasar. Le trajet permet de découvrir le « indo driving style » !

Enfin arrivée au surf camp après avoir parcouru plus de 11 000 km ! Je dépose mes bagages (ah! la joie de voir sa valise arriver sur le tapis roulant) dans ma chambre de princesse balinaise avec son lit à baldaquin parsemé de fleurs de frangipanier. Avant de me coucher, j’ai pschitté les voilages du lit avec de l’anti-moustique pour textiles, histoire de calmer ma parano contre la dengue (pas de vaccin). Je ne sais pas si c’est grâce à l’anti-moustique ou grâce au gecko (oui vous avez droit à votre gecko personnel dans chaque chambre !) mais à part cette nuit où il y en a eu un qui a réussi à se glisser sous les draps, zéro mosquito dans la chambre. Mais je vous rassure, les moustiques m’ont réservé des piqûres en dehors de ma chambre. Et oui, j’ai mis de l’anti-moustique mais ils me poursuivaient jusque sur la plage et dans la salle de bains.

Ma première nuit au surf camp fut bercé par le ronronnement du ventilateur (pas de clim) et l’accueil du règne animal : aboiements de chiens, miaulement de chats, sons des cloches en bambou des vaches. Ca ce fut pour la première partie de la nuit. Ensuite à 3h du matin, c’est le premier chant du coq. Puis pour les retardataires qui ont osé faire la grasse mat’ vient le réveil avec le chant de 5h du matin. Après cette nuit agitée (je me suis habituée par la suite aux cocoricos matinaux et autres cris des bébêtes), je me suis enfin réveillée à 8h pour réaliser à mon grand soulagement qu’il faisait grand soleil (je vous rappelle que décembre c’est le début de la saison des pluies à Bali). Au menu du petit-déj : ce que l’on veut ! Le best of : banana pancakes, salade de fruits nature ou avec yaourt et muesli. A midi on déjeune au surf camp et le soir, le groupe dîne ensemble avec Andrew, le camp manager, et sa femme, Ina, qui nous conduisent aux différents restos des environs. Je vous ai mis la liste des restos goûtés et approuvés by myself, à la fin de ce billet.

Le surf camp de Padang-Padang, c’est mon surf paradise sur terre. Démonstration en photos.

Padang-Padang surf camp

Il y a 3 chambres (au rdc) avec chacune leurs salle de bains et wc privés et 3 autres chambres identiques, sauf qu’elles partagent une salle de bains et wc commun. A l’étage, il y a 2 suites avec salle de bains privée mais avec en bonus une véranda avec TV, lecteur DVD et hamac.

L’ambiance est très international donc vaut mieux speaké English. Petit tour du monde des différentes nationalités présentent pendant mon séjour : US, Canada, France (votre serviteur), Hollande, Suisse, Russie, Australie, Nouvelle-Zélande, Philippines (votre serviteur, again).

La suite demain avec au programme les surf spots dans la région de la presqu’île de Bukit.

Infos
1€ = 13 000 Rp (taux de change en décembre 2007)
A l’arrivée à l’aéroport de Denpasar, n’oubliez pas d’avoir 25$ en liquide pour payer le tourist visa de 30 jours, non renouvelable. Moi j’ai réglé le visa et les douanes en moins de 20 minutes. Ce qui n’était pas le cas des autres guests du surf camp. Et au départ de Denpasar, prévoyez en liquide 150 000 Rp pour la « depature tax » ou bakchich officiel de départ en décodé.
Guide
Lonely Planet

Lonely planet Bali Lombok
Adresses
Padang-Padang Surf Camp

email : sales@balisurfingcamp.com
Tél :
+62 81 337 737210
Rakuen Asia
Padang-Padang
Jl. Labuansait, Pecatu-Bukit, Bali
Tél : 081 3375 32663
De la vrai cuisine thaï. Ma cantine pendant mon séjour vu qu’il était juste à côté du surf camp.
Prix en moyenne par personne pour entrée, plat et boissons : 60 000 Rp (moins de 5 euros)
Yeye’s
Jl. Labuansait, Pecatu-Bukit, Bali
Tél : (0361) 742 4761
Ambiance chill chez Yeye’s. Spécialités indonésienne mais aussi de fish and chips et burgers pour ceux qui veulent faire un break du nasi goreng (fried rice) ou du saté.
Ubung Cafe
Jl. Four Seasons Resort, Muaya Beach, Jimbaran, Kuta, Bali
Tél : (0361) 701 881
Spécialité fruits de mer grillés
Un must ! C’est un alignement de seafood warungs (food stalls) le long de la plage de Jimbaran où l’on choisit des fruits de mer frais dans des bacs de glace. Ensuite on s’installe sur une des centaines de tables sur le sable au bord de la mer. Mes papilles se souviendront à jamais de ces kings prawns marinés dans une sauce aux épices et noix de coco puis grillés et servis avec du riz, des légumes, le tout arrosé d’une noix de coco fraîche. L’addition : 7 euros (boissons incluses).
Jiwa Juice
Jl. Melasti Lambuan Sat
Tél : (0361) 8470736
Le seul internet café (lent) à côté du surf camp (15 min à pied). Ils servent aussi des snacks, milk-shakes et vendent du wax pour les surfboards et du zinc pour ceux qui ont oublié leur crème solaire.
 

3 Responses to “Bali : Padang-Padang Surf Camp”

  1. lurkingeye Says:

    C’est bien beau et bien loin…mais on se dit que tu as du passer des moments extra…je pense qu’il faut faire un voyage comme celui-là au moins 2 fois par an….

    Tu disais que tu allais nous faire un autre billet, sur les surf spots ?

    waiting…

  2. […] assécher les coupures faites par les coraux ou les rochers. Vous pouvez en acheter sur place chez Jiwa Juice […]

  3. raje Says:

    salut
    je souhaiterais avoir l adresse mail de ce surf camp …
    merci d avance …
    rage


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s