Serendipity

Le don magique de faire par hasard des découvertes heureuses

Get Carried away 2 juin, 2008

Filed under: Arts & Entertainment — Mel @ 09:30
Tags:

Petit jeu de mot avec le prénom du personnage principal de la série TV, Carrie Bradshaw, sur l’affiche en VO du film Sex and the City, qui veut dire en VF « Laissez vous emporter ». Was I Carried away? To be honest, not really. Pourtant je suis une addicte de la série TV (j’ai toutes les saisons en DVD, le livre « Kiss and Tell » avec sa couverture en croco rose fuschia consacrées aux quatre premières saisons) et je faisais parti de celles qui ont sauté de joie à l’idée de retrouver mes quatre copines new-yorkaises sur grand écran quatre ans après avoir siroter leurs derniers verres de cosmopolitan.

Dans la série, on suivaient les aventures et mésaventures amoureuses de Carrie, Miranda, Samantha et Charlotte dans la grosse pomme. L’écriture, les dialogues autour de la sexualité étaient explicites, audacieux : une véritable révolution cathodique ! Le film lui opte pour la position du missionnaire, clairement moins inventif et moins excitant que la série TV ! Pourtant ce n’est pas faute d’aborder tout un éventail de thèmes autour de l’amour et des relations de couple : mariage, infidélité, grossesse, séparations et j’en passe. Seul problème, c’est qu’ici on ne fait que les survoler, alors que dans la série lorsqu’une des héroïnes était confrontée à un problème au cours d’un épisode et on suivait cette histoire pendant 4 ou 5 épisodes jusqu’à son dénouement. On dirait que Michael Patrick King, le réalisateur du film (aussi réalisateur de la série) s’est contenté, face à l’adaptation cinématographique, de nous raconter le dénouement final de l’histoire d’amour entre Carrie et Big façon comédie romantique (alors que la série était tout sauf une série à l’eau de rose) et de nous matraquer de mode à coups de stilletos et de tourbillons de tulle, de taffetas et de soie.

En fait, ce film, c’est comme retrouver dans la vraie vie une amie perdue de vue depuis quatre ans. Certes vous avez toujours vos souvenirs en commun que l’on prend plaisir à regarder ensemble tel un vieil album photos, mais vous avez aussi évolué chacune de votre côté, pris des chemins différents, vous avez vieilli mûri et grandi.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s