Serendipity

Le don magique de faire par hasard des découvertes heureuses

In Bruges 29 juin, 2008

Avec : deux tueurs à gages irlandais, leur boss anglais, des touristes canadiens, un acteur américain nain, des prostituées hollandaises, une charmante jeune belge vendeuse de substances illicites, le tout réuni dans la ville pittoresque de Bruges.

Au début on s’ennuie un peu dans la ville de Bruges avec nos deux assassins irlandais Ray (Colin Farrell) et Ken (Brendan Gleeson). D’ailleurs, Ray le dit clairement dès le début du film « Bruges is a shithole« . Ken lui prend son mal en patience et obéit aux ordres de leur patron Harry (Ralph Fiennes) : rester planqué dans la cité médiévale et jouer aux touristes jusqu’à nouvel ordre. D’ailleurs Ken profite pleinement de son séjour touristique, contrairement à Ray.

Ken: Coming up?
Ray: What’s up there?
Ken: The view.
Ray: The view of what? The view of down here? I can see that down here.
Ken: Ray, you are about the worst tourist in the whole world.
Ray: Ken, I grew up in Dublin. I love Dublin. If I grew up on a farm, and was retarded, Bruges might impress me but I didn’t, so it doesn’t.

Aux vieilles pierres, Ray leur préfère des rencontres avec des personnages insolites : un nain caustique, des prostituées, une dealeuse de drogue en la personne de Clémence Poésy.
La fête est interrompu avec l’appel de Harry qui donne l’ordre à l’un des tueurs d’éliminer l’autre, mais non sans prendre des nouvelles de leurs « vacances » à Bruges.

Harry: (à propos de Ray) So he’s having a really nice time?
Ken: Well, I’m having a really nice time. I’m not sure it’s really his cup of tea.
Harry: What?
Ken: You know, I’m not sure it’s really his thing.
Harry: What do you mean it’s not really his thing? What’s that supposed to mean? It’s not really his thing. What the fuck is that supposed to mean?
Ken: Nothing, Harry.
Harry: It’s a fairytale town, isn’t it? How’s a fairytale town not somebody’s fucking thing?

Thriller tragi-comique rocambolesque plutôt bien ficelé, mais à mon (humble) avis la partie tragique était mal exploitée. Il n’empêche que l’on passe un bon moment et que vous pouvez l’ajouter dans la liste des films à voir pendant la fête du cinéma. Profitez-en vous avez jusqu’au mardi 1er juillet.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s