Serendipity

Le don magique de faire par hasard des découvertes heureuses

Le tourbillon du chlore 2 octobre, 2008

Filed under: Me, Myself and I — Mel @ 19:20

Mercredi dernier j’ai commis un acte de bravoure incommensurable : je suis retournée à la piscine. Autant quand j’ai commencé à y aller ce mois d’août avec le pseudo beau temps, passe encore. Mais là avec le froid automnale qui est bel et bien installé et les journées qui raccourcissent à vue d’oeil, je vous le dis, faut être sacrément motivé pour aller barboter dans une eau dont la température avoisine celle de la banquise. Et cerise sur l’iceberg, les baies vitrées sont graaandes ouvertes (ce qui implique de faire rentrer de l’air glacé) histoire de tuer les microbes et quelques nageurs frigorifiés au passage, comme ça, ça fera moins de monde à surveiller dans le grand bassin. En fait, ça doit être une piscine dév dur. Parce que l’eau dans les douches est plutôt tièdasse et le chauffage n’y pensez même pas vu le prix du gaz.

Mais il n’y a pas que le froid et les douches tièdasses. Il y a aussi tous ces gens avec leurs bonnes résolutions pour la rentrée qui se sont mis à l’aquagym (en plus des 5 fruits et légumes par jour). Sur le coup de 19h, vous avez Véronique, Davina et toutes ses copines qui débarquent dans le bassin avec leurs frites en mousse fluo pastel et commencent à courir en cercle toutes ensembles. Heureusement que les cours d’aquagym existent pour pouvoir ainsi courir librement dans l’eau avec une frite en mousse tendu à bout de bras au-dessus de la tête ! Non, parce que sérieusement ça ne vous viendrez jamais à l’esprit de faire votre jogging dans le parc aves une frite en mousse tendu à bout de bras au-dessus de la tête. Mais là avec tous les copains aquagymeurs en train de faire la chenille, qu’est-ce qu’on se marre ! Pas pour ceux qui se trouvent dans la ligne d’eau d’à côté ! Parce que mine de rien tous ces joggeurs aquatiques porteurs de frites en mousse qui ne cessent de tourner en rond, ils finissent par créer un sacré courant à faire pâlir l’Atlantique. Plus d’un nageur dans ma lignée s’est fait happé et passé au programme spécial essorage 12500 tours à la seconde. On luttait pour nos vies pour éviter d’être aspirés et rejetés de l’autre côté des flotteurs vers celui des aquagymeurs maudits.

Là depuis la semaine dernière, je suis dispensée de piscine, faute à ma coloration végétale qui dégorge (ce serait pas chic pour les autres nageurs). Mais d’ici la semaine prochaine, va falloir que je prenne mon courage à deux palmes pour aller affronter le tourbillon du chlore.

 

One Response to “Le tourbillon du chlore”

  1. itsmeagain Says:

    jAAAdore la photo !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s