Serendipity

Le don magique de faire par hasard des découvertes heureuses

Secret des macarons 16 mars, 2009

Cette année, le jour du macaron tombe le 20 mars. Alors comme d’habitude, vous pouvez fêtez l’arrivée du printemps en profitant d’une dégustation gratuite de macarons dans l’une des quatre boutiques de Pierre Hermé sur Paris mais aussi dans toute la France. Toutes les infos ici.

macarons-17_500x333

Ou alors, vous pouvez apprendre à les faire vous-même en allant dans un des cours « Secret des macarons » chez  L’atelier des chefs.
Ca a l’air un brin ambitieux et un peu intimidant comme ça d’aller prendre un cours de pâtisserie sur les macarons, avec un chef, dans une cuisine de pro, avec des inconnus. Mais justement, chaque fois que j’ai suivi un cours à l’atelier des chefs, moi la reine des surgelés Picard et du micro-ondes, ça m’a permis de me réconcilier avec la cuisine, de désacraliser et de simplifier tous ces gestes et ces termes qui ont l’air super compliqués dans les beaux livres de cuisine. Sincèrement, faire la cuisine avec un professionnel, qui vous explique dans des termes simples, des recettes que vous n’aurez jamais osé faire chez vous et qui s’avèrent êtres d’une simplicité folle, le tout dans une cuisine avec du matériel dernier cri, avec en plus la petite main qui débarrasse et lave toutes les casseroles sales derrière vous (le rêve !), il faut au moins essayer ça une fois dans sa vie.
En plus l’ambiance est chaleureuse, bon enfant. Tout le monde est là pour apprendre et pas pour épater la galerie !
La frime ce sera quand vous ferez goûter vos macarons pistaches griottes, caramel et beurre demi-sel, citron vert et gingembre, ganache café (s’il en reste…) à vos amis ébahis.

Par contre, dépêchez-vous car les cours sont pris d’assaut (la rançon du succès, hélas…) et souvent complet. Reste alors l’option de s’inscrire sur liste d’attente (c’est ce que j’ai fait), de croiser les doigts and hope for the best.

macarons-10_400x600

 

Hello Kitty chocolate eggs 6 mars, 2009

Je sais, je sais… Nous ne sommes qu’en mars et Pâques c’est le 12 avril. Mais lors de mon dernier passage à mon Monop du coin, je n’ai pas pu résister devant la petite frimousse de ce petit chat et son noeud rose. Petite, j’étais une Hello Kitty addicte. Enfin plutôt une fan de Sanrio et de tous leurs personnages kawai : j’avais le papier à lettre Hello Kitty (les emails n’existaient pas encore), le porte-monnaie Little Twin Stars, des tampons My Melody… Je vous dis une dingo ! Alors, moi résister devant ces oeufs au chocolat, avec une surprise Hello Kitty à l’intérieur, n’y pensez même pas ! Bon OK le chocolat est infecte (chocolat au lait et chocolat blanc hyper sucré, beurk !) mais pour 2,50 euros, ça va, la facture n’est pas trop élevée pour se permettre ce petit craquage régressif.

picnik-collage

02-web-159102-web-160902-web-1586

 

Pain de sucre 19 janvier, 2009

Filed under: Serendipity Miam-Miam — Mel @ 14:13
Tags: ,

Chaque fois que je passe devant la vitrine de la pâtisserie Pain de Sucre dans le marais, je peux y passer des heures à dévorer des yeux toutes ces merveilles d’architecture de gourmandises. Ce sont surtout les verrines et leurs couches multicolores que je trouve fascinantes. Rien qu’à les regarder on peut deviner une association harmonieuse de différents goûts et textures : l’acidité du fruit, la douceur d’une crème, le croustillant des noisettes… Pour le nouvel an, je me suis finalement décidée à goûter à ces douceurs. Une fois dans la pâtisserie, le plus difficile c’est de résister à la tentation de tout acheter (les effluves de chocolat et autres sucreries n’y aidant pas) : des viennoiseries, en passant par le pain, les guimauves à l’angélique ou au cassis, sans parler des macarons… Tout donne envie ! En plus des quatre verrines, je suis repartie avec un petit (en taille mais pas en calories) cake rôse framboise en forme de coeur (idée gourmandise pour la Saint-Valentin qui approche) et un macaron à la cerise griotte et pistache (je crois). Oui je sais, face au sucre je n’ai aucune volonté. Et ces verrines alors ? On va dire 50/50.

Victoria : pulpe de pomme verte et coriandre fraîche, ananas, mangue et pomme, crémeux et gelée au citron vert.
Visuellement, c’est très green ! Et au goût, c’est frais, fruitée. La douceur du crémeux s’associe bien avec l’acidité de l’ananas, citron vert, la pomme et la mangue et les morceaux de pistache sur le dessus rajoutent du croquant.

Reine de Saba : Infusion de café éthiopien, crémeux mandarine, crumble café, spaghetti de châtaigne.
L’ensemble couronné d’une feuille d’or, royauté oblige ! Le mélange de café liquide avec notamment le crémeux mandarine n’est pas très réussi. Le goût de la mandarine est zappée par le café. Dommage.

Miss Juliette : Pulpe de framboise à l’eau de rose, biscuit capucine aux zestes d’agrumes, crémeux à la noix de coco.
Coiffée de son chapeau framboise et de chocolat banc et parsemé de noix de coco râpé, c’est le plus pink et le plus girlie des verrines. L’association (périlleuse) de la pulpe de framboise et noix de coco est réussie : subtile et pas trop sucrée.

Tonka : Mousse chocolat au lait et fèves tonka, dacquoise croustillante pralinée, crémeux à la vanille.
Je ne sais plus si c’était des copaux de noix de coco dans la mousse chocolat au lait mais je trouvais que le mélange des deux était trop sucré. Quand à la dacquoise croustillante pralinée, c’est l’extase. Le fondant du chocolat, le croustillant du pralinée. Surtout que la totalité du croustillant praliné s’était retrouvée scotchée à ma cuillère (pas fait exprès, promis) Yum!

01_pain_de_sucre-46 01_pain_de_sucre-49
01_pain_de_sucre-291 01_pain_de_sucre-63

Pain de Sucre

14 rue Rambuteau
75003 Paris
Tél/fax : 01 45 74 68 92
Paindesucre75003@aol.com
Ouvert de 10h à 20h
Fermé les mardi et mercredi
 

Cupcakes & Co 6 octobre, 2008

Filed under: Serendipity Miam-Miam — Mel @ 16:50
Tags: ,

Bonne nouvelle pour les cupcakes addictes parisiennes : avec l’ouverture de la boutique Cupcake & Co, plus besoin de s’afférer devant les fourneaux ou de traverser la Manche ou l’Atlantique, pour pouvoir assouvir nos envies de cupcakes !

Petit rappel historique de l’ascension fulgurante de ce dessert traditionnel américain (ou plutôt a home made old fashioned treat for kids) nommé cupcake devenu phénomène mondial. C’est au cours d’un épisode de la série cultissime « Sex and the City », qu’on y vit l’héroïne principale grignoter un cupcake au glaçage rose bonbon. Résultat : du jour au lendemain, les cupcakes sont devenus une véritable tendance. Les raisons de ce succès ? Ce sont de véritables objets de désirs, un peu comme les sacs à mains ou une paire de chaussure, mais comestibles; un brin régressif avec leurs confettis et glaçages multicolores et à cause de leur petite taille on culpabilise moins côté régime !

Chez Cupcake & Co, une boutique rose bonbon juste en face du square Nordling, on trouve des cupcakes faits à partir d’ingrédient naturels. Tout est bio (les oeufs, la farine, le sucre, les fruits…) sauf le beurre me raconte Rebecca, c’est elle qui se tient derrière les fourneaux pendant que sa soeur est à la caisse (une affaire de famille). Lors de ma visite samedi dernier, j’ai pris un cupcake à la banane et aux noix avec un glaçage au fromage frais (cream cheese frosting) fait avec du vrai Philadelphia cream cheese (the real stuff!) et recouvert de sprinkles multicolores. Un pur plaisir pour les yeux et les papilles.

Et le glaçage au cream cheese de Rebecca c’est une pure merveille ! C’est crémeux, fondant et aérien à la fois, la texture est parfaite, ni trop épaisse, ni trop liquide. J’ai aussi goûter a son cupcake au cheese cake et le cupcake au citron, tous les deux excellents. Et si vous organisez une fête (anniversaire, mariage…) et que vous avez envie d’avoir des cupcakes au menu (very trendy), Cupcakes & Co fait aussi traiteur. La carte varie évolue selon les saisons et les envies de Rebecca qui crée des cupcakes qu’elle aimerait trouver. Et ça tombe bien parce que je sens que cette charmante pâtissière pleine de talent va devenir la reine parisienne des cupcakes !

Cupcakes & Co
25 rue de la Forge Royale
75011 Paris
Tél : 01 43 67 16 19
Ouvert du mardi au dimanche de 9h à 19h

PS : merci encore à Fanny de m’avoir fait découvrir cette excellente adresse !

 

Il gelato come una volta 11 septembre, 2008

Filed under: Serendipity Miam-Miam — Mel @ 16:07
Tags: , , ,

Traduction, la glace comme autrefois. C’est ma copine Sophie qui revenait de vacances d’Italie qui m’a fait découvrir Grom, le glacier italien artisanal qui vient tout juste de s’installer à Paris sur la rive gauche. Après notre séance de ciné avec Poppy, direction 81 rue de Seine pour étudier la carte des parfums. Ca change agréablement des glaces häagendizantes et ben&jerryzantes. Ici point de macadamia, cookies ou encore brownies. Sur la carte que des noms de parfums aux sonorités exotiques pour attirer des papilles gustatives anesthésiées par des litres crèmes glacées yankee : Cioccolato extranoir, Nocciola, Limone Sfusato di Amalfi… OK, je reconnais qu’après traduction, c’est moins dépaysant puisqu’on se retrouve avec un classique sorbet au chocolat noir, de la glace à la noisette et un sorbet au citron. Mais justement c’est ça qui me plaît chez Grom, la simplicité des parfums. Et en plus chez Grom, ils ne rigolent pas avec la qualité des produits qui rentrent dans la composition de leurs glaces. Uniquement des fruits frais de saison, pas de colorants ou d’additifs qui ne soit pas naturels, l’eau des montagnes Lurisia est utilisée comme base pour les sorbets et du lait entier de haute qualité pour les crèmes, des œufs bios et les sélections des meilleurs cacaos et cafés d’Amérique centrale. Et en plus d’avoir des glaces crémeuses, onctueuses, riches en goût, elles sont faibles en sucres et matières grasses.

Lors de ma première visite, j’ai voulu prendre le Cioccolato extranoir, histoire de comparer avec celui de la Maison du Chocolat qui pour l’instant reste pour moi LA référence en matière de sorbet au chocolat. Mais il n’y en avait plus. Alors la vendeuse m’a fait goûté le Cioccolato fondente, du velours cacaoté sur glace ! J’ai aussi goûté au Bacio qui ressemble à une version glacée des Baci, du chocolat noir avec un coeur noisette. Notre graphiste italienne au bureau nous en ramène chaque fois qu’elle retourne chez elle et toute l’équipe les dévore en une matinée… Finalement j’ai pris du Nociolla et la Pesca. La noisette avait un goût puissant qui a un peu gaché la dégustation de mon sorbet à la pêche. De toutes façon va falloir que j’y retourne pour goûter au granité à la Mandorla di Provenza.

Grom
81 rue de Seine
75006 Paris

 

Les pâtes vivantes 27 mai, 2008

Filed under: Serendipity Miam-Miam — Mel @ 09:30
Tags: ,
Nom plutôt atypique et original pour un resto chinois. Référence peut-être à la difficulté d’attraper ces andouilles de nouilles qui échappent à nos baguettes et retombent dans le bouillon du bol sans oublier d’éclabousser au passage mon chemiser et d’y laisser une auréole de gras indélébile.Je ne sais plus quelle soupe j’ai prise, en tout cas c’était celle au boeuf piquant. Il paraît que ça arrachait. Moi j’avoue que je ne m’en suis pas rendu compte car j’ai eu les papilles gustatives détruites par le chicken curry lors de mon séjour balinais. Donc on va dire par mesure de sécurité que si vous êtes sensibles à la cuisine épicée, méfiez-vous de la version piquante de la soupe au boeuf. Cela dit, je l’ai trouvé délicieuse. Le soja, le coriandre, jeunes oignons sont ultra-frais mais la star incontestée de votre bol de soupe, ce sont le nouilles, que la dame en bas étire à la main telle une fileuse de coton. Je vous conseille la salle du bas pour pouvoir profiter du spectacle.

Les Pâtes Vivantes
46, rue du Faubourg Montmartre
75009 Paris
Tél : 01 45 23 10 21


 

Norwegian goodies 3 avril, 2008

La recette du lefse, comme promis :

– 2 oeufs
– 250g de sucre
– 125g de beurre fondu
– 1/2 litre normalement de babeurre ou lait ribot. Dans le wiki ils disent qu’on peut remplacer le babeurre par du lait frais (250ml) auquel on rajoute 10ml de vinaigre
– 1 c à café de levure chimique
– environ 1kg de farine

Mélangez les oeufs avec le sucre et le beurre fondu, puis rajoutez le lait.
Mélangez la levure avec un peu de farine et ajoutez le au mélange.
Ajoutez autant de farine que nécessaire de façon à ce que la pâte soit facile à étaler. Au pifomètre quoi ! Ils conseillent de remplacer la farine de blé par de la farine d’orge qui facilite l’étalage de la pâte. Si vous n’avez pas de rouleau à pâtisserie spéciale « lefse » (rouleau avec un relief quadrillé pour ceux qui ont suivi). Quand à l’épaisseur idéale du lefse, environ 0,5cm.
La cuisson se fait dans une poêle ou si vous avez une plaque de fonte à sec. Ils disent de ne pas rajouter de matière grasse. Cuire uniformément des 2 côtés.
Servir avec du beurre, sucre et de la cannelle en poudre dessus.

Je continue dans les sucreries avec le cinnamon roll accompagné d’un café moka. Idéal pour se réchauffer avant de faire du window shopping dans Oslo.
DSC01430 DSC01431

Ma copine m’a emmené chez United Bakeries, c’est une chaîne un peu comme les boulangeries Paul mais avec une déco plus nordique. J’aime beaucoup.

DSC01434

Et pour terminer des bonbons gélatineux ultra chimiques, mais tellement bons. Et en plus ceux là on ne les trouve qu’en Norvège !

Il y a tout une gamme.

Les jelly men.

jelly_men

Les jelly women with the big boobies !

jelly_women 02_jelly_women

Les sour jelly brats.

01_jelly_brats 02_jelly_brats

Et pour Pâques, les jelly ski men !

01_jelly_ski

02_jelly_ski 03_jelly_ski

Suite et fin de la semaine norvégienne demain !