Serendipity

Le don magique de faire par hasard des découvertes heureuses

Priscilla Ahn 20 juillet, 2009

Filed under: Serendipity Tunes — Mel @ 11:59
Tags:

Here are Priscilla Ahns’ own words about herself on her MySpace profile « About the author: Priscilla Ahn is a medically diagnosed giant. She is 48 years old, half parisian, and is now living off the coast of sardinia. she no longer indulges in ice sculpting. but as many of you know, some of this is a lie. »

I first heard the song « Dream » while watching the in-flight movie « Bride Wars » (I was bored, that’s my lame excuse) on the way to Bali. I immediately fell in love with the song and couldn’t help think I’d already heard it somewhere else, maybe on my iPod? Happens I was right, she was on my iPod, though with a different song « Rain ». If you’re lucky you can catch her at the Nice Jazz Festival, July 21.

Il l’avait mentionnée dans un numéro de Elle et j’avais noté quelque part dans ma petite tête qu’il fallait que j’aille voir son profil MySpace. Et puis j’ai oublié, c’est ballot. C’était sans compter que pendant le vol aller vers Bali mon choix désespérant en matière de films me menerait tout droit au film « Meilleures ennemies » (Bride Wars en VO) dont le bande-orginale contient la sublime chanson « Dream ». Je me suis ensuite rendu compte que Priscilla Ahn faisait déjà partie de ma playslist sur mon iPod avec la chanson « Rain ». Si vous êtes du côté de Nice, vous pouvez la voir sur la scène du Nice Jazz Festival le 21 juillet.

Publicités
 

Zee Avi 26 mai, 2009

Filed under: Serendipity Tunes — Mel @ 10:38
Tags:

It’s not on my blogroll, but it should be because Eric Boisson‘s blog keeps my iPod filled with great artists.

This time, I’ll be adding Zee Avi on my tracklist. This highly talented young lady, who just turned 23, is from Malaysia. Now I reckon I’ m not the most knownledgeable person on the popularity of Asian artists (my ears should be more curious, yes) but I don’t think there are that many. The ones I know of are M.I.A (British from Sri-Lanka) and Tanita Tikaram (British again but part Malay). From now on, I can happily add to that list Zee Avi, songwriter, singer discovered via the web (full fairy tale story on her myspace).

I think she’s lovely for lot’s of silly and personal reasons:
– she’s from Borneo, Sarawak, to be precise and that brings back childhood memories of my dad going there back during his timber business days.
– if my ears didn’t play tricks on me, her song « Kantoi » is partly written in Malaysian and eventhough I don’t speak it, I understood some of the lyrics because some Malaysian words are exactly or more or less the same in Filipino (Tagalog).
– she plays the uke and that is über cool!


What can I say, this is super bagus material and I hope she’s got a show scheduled soon in Paris.

Le blog d’Eric Boisson est une mine en matière de découvertes musicales.

Cette fois-ci, la chanteuse s’appelle Zee Avi. La demoiselle a tout juste 23 ans et nous vient de Malaisie. Alors je reconnais humblement que ma connaissance en matière de chanteuses asiatiques ou d’origine asiatique n’est pas très étendue (mes oreilles ne sont pas assez curieuses), mais il me semble qu’il n’y en ai pas des masses. Pour ma part j’en connais que deux : M.I.A (anglaise originaire du Sri-Lanka) et Tanita Tikaram (anglaise, avec des origines malaisiennes) Dorénavant il faudra rajouter Zee Avi à cette liste pour mon plus grand plaisir. D’autant plus que c’est une jolie web success story qu’a connu cette auteur, compositeur et interprète. Tous les détails de son conte de fée sur son myspace.

Moi je la trouve attachante pour des tas de raisons totalement personnelles et irrationnelles :
– elle est née à Bornéo dans l’état de Sarawak et ça me rappelle tout un tas de noms de villes malaisiennes ou indonésiennes (Balikpapan) où je n’ai jamais mis les pieds mais où mon père s’est souvent rendu pour son travail
– sa chanson « Kantoi » est en partie écrite en malaisien et même si je ne le parle pas, j’arrive tout de même à comprendre quelques mots car certains mots sont les mêmes en philippin. So clever !
– elle joue du yukulele !
Bref tout ça pour dire que son album est super bagus (excellent) ! Mon coup de coeur.

 

Lenka – The Show 30 septembre, 2008

Filed under: Serendipity Tunes — Mel @ 10:00
Tags: , ,

J’ai découvert Lenka, une petite australienne, grâce au blog d’Eric Boisson et j’aime beaucoup.

Hollywood aussi puisque deux titres de son premier album tout juste sorti en septembre ont été récupérés par deux séries. Respectivement ‘The Show’ pour lancer la saison 3 d’Ugly Betty et ‘Don’t Worry’ sur un épisode de 90210.

Enjoy The Show!

 

Hot Child in the City 28 juillet, 2008

Filed under: Serendipity Tunes — Mel @ 09:30
Tags: ,

Carrie Bradshaw (Sex and the city) loves this song (and so do I) dans l’épisode où elle sort avec le type qui dessine des comic books et habite encore chez ses parents.

Hot child in the city – Nick Gilder

 

Converse – My Drive Thru 17 juillet, 2008

Après les affiches dans le métro, l’incroyable clip de la chanson « My Drive Thru » pour Converse qui reste dans le même esprit : du noir et blanc et du papier. Très exactement 9580 poupées en papier pour réaliser le clip ! C’est fou ce qu’on peut être créatif avec une simple paire de ciseaux, du papier et de la colle.

Si vous voulez en savoir plus sur la réalisation de ce clip, lisez l’interview (en anglais) de Marie Hyon & Marco Spier, réalisateurs chez Psyop.

« My Drive Thru« , N.E.R.D. Santogold & Casablancas

 

Surf tunes 8 juillet, 2008

Qu’est-ce qu’une surfer girl comme Coline Menard écoute sur son iPod ?

« Devendra Banhart et The Submarines pour rester dans mon univers, BB Brunes parce que j’ai l’impression qu’ils parlent de moi, et Berry, « le bonheur » pour plein de bons souvenirs avec une certaine personne ! 😉 »

Et sinon, le mythe selon lequel (quasiment) tous les surfeurs écoutent du Jack Johnson, c’est vrai. De Hossegor au fin fond de Padang-Padang à Bali, on peut entendre la guitare de ce bon vieux Jack.
« Taylor » de son deuxième album On and On.

Direction maintenant San Francisco pour du Spanish surf avec le groupe Diego’s Umbrella.
« Drinking in Spanish »

Un petit tour en Australie avec le titre « Feel » de Josh Boots

Et du côté des filles ?

Colbie Caillat avec « Bubbly » tiré de son premier album Coco

Et Lily Allen !??! Oui parce que sa reprise de « Naïve » des Kooks, je l’ai entendue tous les matins au petit-déj pendant une semaine l’année dernière à la Roxy house avec Coline et toutes les autres coupines surfeuses avant de partir pour la plage. Souvenirs, souvenirs…

 

Adele live à La Cigale 3 juillet, 2008

De son vrai nom, Adele Laurie Blue Adkins. Elle fait partie des élèves talentueuses fraîchement sorties de la BRIT School, une sorte d’école d’art dramatique londonienne qui a produit des chanteuses telles que Kate Nash, Lily Allen et Amy Winehouse, excusez du peu. Je vous en avais déjà parlé ici, juste avant la sortie de son album « 19« . Depuis elle a eu 20 ans et a reçu une standing-ovation à son concert à La Cigale, vendredi dernier.

Il a fallu combattre la chaleur moite de la salle en agitant tout ce qui pouvait servir d’éventail (carte postale, tickets de concert), subir la première partie avec Ludeal (désolée mais je n’ai pas du tout accroché), avant de voir le nom d’Adele s’illuminer de 220 volts avec la centaine d’ampoules qui composaient son nom.

Elle est arrivée sur la scène souriante et rayonnante, habillée d’un simple jean slim et d’une blouse noire aux manches trois-quart, chaussettes aux pieds (!!!) comme si elle nous recevait dans son salon chez elle. Elle aussi souffrait de la chaleur puisqu’elle est arrivée sur scène les cheveux attachés à la va-vite avec un élastique, la frange plaquée avec une barrette pour que celle-ci évite de se coller sur son front pour cause de perspiration. Malgré la serviette avec laquelle elle s’épongeait la figure à la fin de chaque chanson et la bouteille de bière pour se désaltérer (elle n’a pas ouvert sa petite bouteille d’eau soigneusement placée sur le tabouret par les personnes de la régie…), elle a du retirer ses faux-cils sous les rires et les applaudissements de la salle « because otherwise I can’t see you!« .

Elle sait mettre le public dans sa poche la petite Adele avec sa fraîcheur, sa spontanéité et ses pitreries. En arrivant sur scène, elle avait accueilli son public d’un « meurci d’être vénou ce souar« , en français dans le texte, tout en lisant les mots qu’elle avait gribouillé au stylo bic sur sa main.

Avant d’attaquer « Crazy for you » en acoustique, elle s’excuse d’avance pour les fausses notes car elle revient tout juste de sa tournée américaine où elle était « really drunk the whole time« . Elle a même fait une pause et une grimace complice en direction de la salle qui a retenu sa respiration, avant d’entonner la première note haute sans aucun couac. D’ailleurs il paraît impossible qu’une seule fausse note puisse sortir de sa bouche, tellement on a l’impression qu’elle maîtrise sans effort cette voix flexible et puissante.

Elle a chanté presque toutes les titres de son album, en compagnie d’un guitariste, un pianiste, un batteur et d’un quatuor de cordes (violons et violoncelle) avec en plus une reprise de « Dreaming of you » des Corals. Elle a terminé son tour de chant avec « Chasing Pavements » puis s’est en allée malgré un tonnerre d’applaudissements de près de 4 minutes pour obtenir un rappel, hélas en vain.

Elle sera au Montreux Jazz Festival le 12 juillet.

Je vous laisse avec la chanson préférée d’Adele, « Make you feel my love » une reprise de Bob Dylan, figurant sur son album.

Concert au Joe’s Pub à New York